Principes éthiques

Confidentialité

  • Le contenu des conversations que les parties entretiennent est de nature privée et doit rester confidentiel
  • Cette confidentialité est maintenue au-delà du temps prescrit par la relation mentorale.

Intégrité (conflit d’intérêts ou atteinte à la propriété intellectuelle)

  • Le conflit d’intérêts peut résulter de tout comportement, action ou engagement qui amène une des parties à se détourner des intérêts de l’autre partie, au profit de son intérêt personnel. Il soulève des notions d’intégrité et de confiance ; c’est pourquoi le mentor et le mentoré conviennent de n’avoir aucune relation contractuelle d’affaires pendant toute la durée de leur relation mentorale.
  • La propriété intellectuelle vise à reconnaître le mérite d’une réalisation en accordant à son auteur le droit exclusif de diffusion et d’exploitation de celle-ci. Les connaissances, les apprentissages et les informations acquises dans le cadre de la relation mentorale ne doivent pas être utilisés de façon déloyale ou au détriment de l’autre partie, ce qui risquerait de placer les parties en conflit d’intérêts ou de porter atteinte à la propriété intellectuelle.
  • De plus, le mentor n’agit que dans l’intérêt du mentoré. Pour sa part, le mentoré reconnaît que le mentor n’agit pas comme tremplin ou porte-parole pour le développement de sa carrière.

Honnêteté

Les parties collaborent à l’établissement du climat de confiance en communiquant des rétroactions honnêtes et directes. S’il y a désaccord ou mécontentement qui porte atteinte à la qualité de la relation, chaque partie s’engage à s’en ouvrir à l’autre avant toute autre prise de décision.

Volontariat, autonomie, non blâme

  • La relation mentorale est volontaire et repose sur un principe de non blâme.
  • Chacune est imputable des décisions qu’elle prend, même si les opinions ou les conseils reçus vont à l’encontre de cette prise de décision.
  • Le mentoré demeure le seul expert par rapport à sa situation, à ses choix et à ses prises de décision. Il en est donc aussi le seul responsable.

Interruption ou fin de la relation, recours

  • Chaque partie peut mettre fin à la relation mentorale pour tous motifs qu’elle juge valables (ou sans motif).

Informations pour rédiger UNE ENTENTE DE MENTORAT

L’entente de mentorat entre un mentor et un mentoré constitue la manière la plus facile et la plus efficace d’établir les règles de base de la relation mentorale.

Questions phares pour l'élaboration d'une entente de mentorat

Les questions élaborées ci-dessous, le sont à titre indicatif. Elles visent à aider l’élaboration d’une entente de mentorat. Il est important  de commencer une relation en réglant d’abord ces questions.

1. Rencontres et autres communications

  • Qui organisera nos rencontres ?
  • À quelle fréquence et où nous rencontrerons-nous ?
  • Quelle sera la durée de nos rencontres ?
  • Qu’arrivera-t-il si l’un de nous ne peut pas se présenter à une rencontre ?
  • Quand et comment communiquerons-nous entre les rencontres ?
  • Quelles limites de temps, désirons-nous accorder à nos communications ?

2. Sujets de discussion

  • En général, de quoi allons-nous parler ?
  • Y a-t-il des sujets interdits ?
  • À quel point nos conversations seront-elles formelles ? Allons-nous définir un contenu, un ordre du jour à chaque début de rencontres?
  • Allons-nous déterminer un calendrier de rencontres ?  Si oui, comment allons-nous procéder?

3. Relation mentorale

  • Quel est le niveau de confidentialité nécessaire ? Comment ferons-nous pour garder nos discussions confidentielles ?
  • Quels sont nos objectifs individuels et communs dans cette relation ?
  • Comment atteindrons-nous les objectifs de notre relation ?
  • Comment mesurer notre progression vers ces objectifs ?
  • Qu’arrivera-t-il si nous dérapons ?
  • Comment allons-nous célébrer nos réussites ?
  • Combien de temps pensons-nous que notre relation mentorale durera ? Quand saurons-nous que nous sommes prêts à passer à autre chose ?
  • Qu’arrive-t-il si l’un doit ou désire mettre fin à la relation avant que l’autre ne soit prêt ?

4. Objectifs

  • Quels sont les objectifs professionnels à long terme du mentoré ?
  • Quels sont les objectifs professionnels à court terme du mentoré ?
  • Quelles mesures faut-il prendre pour atteindre ces objectifs ?
  • Quelle aide le mentor peut-il offrir au mentoré pour atteindre les objectifs visés ?
  • De son côté, qu’est-ce que le mentor a à gagner de cette relation ?