Le programme de Mentorat culturel

 

Conseil des arts de Montréal                    Conférence régionale des élus de Montréal Conseil des arts et des lettres du Québec

Depuis 2012, la Chaire de gestion des arts Carmelle et Rémi-Marcoux gère le programme de Mentorat culturel avec l’appui du Conseil des arts de Montréal, de la Conférence régionale des élus de Montréal et du Conseil des arts et des lettres du Québec. Le programme a pour objectif « d’offrir aux gestionnaires du secteur des arts et de la culture la possibilité de bénéficier d’un transfert d’expérience grâce à l’accompagnement d’un mentor ».

Le mentorat ne vise pas d’abord un transfert de savoir-faire, une consultation professionnelle ou le recours direct à une expertise, mais surtout un échange d’expérience, de savoir-être. Il s’agit d’un accompagnement bénévole d’un gestionnaire, disposant d’ au moins deux ans d’expérience professionnelle, par un mentor qui a des acquis à transmettre. Le mentor agit dans le seul but d’aider la personne mentorée à devenir plus compétente, plus rapidement, avec moins de risques et à moindres coûts, pour elle et pour son organisme.

Le programme a fait l'objet d'une évaluation à l'été 2014. Cliquez ici pour lire le rapport.

Les dates d’inscription sont les 1er mai et 1er octobre. Pour plus d’information, contactez André Courchesne au 514-340-6000, poste 2116.

Le programme

Entre 2007 et 2010, madame Louise Poulin et ArtExpert ont piloté une première phase du programme de Mentorat culturel, soutenus par la Fondation du Grand Montréal, le ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, le Conseil des arts de Montréal, en partenariat avec le Conseil québécois des ressources humaines en culture et Culture Montréal.

C’est à la suite au succès de cette première phase que la Chaire de gestion des arts Carmelle et Rémi-Marcoux de HEC Montréal a proposé à plusieurs partenaires publics et associatifs de prendre le relais et de lancer une deuxième phase du programme sur la période 2012-2014.

Le Conseil des arts de Montréal, la Conférence régionale des élus de Montréal, le Conseil des arts et des lettres du Québec, Bénévoles d’affaires, Carrefour jeunesse-emploi, le Conseil québécois des ressources humaines en culture et  Culture Montréal ont donné leur appui à la Chaire afin qu’elle intègre le Mentorat culturel dans ses activités.

En effet, depuis plus de vingt ans, les activités de la Chaire la placent au confluent des parcours des nouveaux gestionnaires culturels et de ceux qui ont acquis une expérience solide du terrain. Ce projet est complémentaire au mandat et aux activités de la Chaire visant la recherche et le partage des connaissances sur la gestion des arts et des industries culturelles par la formation universitaire, l’organisation de colloques et de conférences, la publication d’une revue reconnue internationalement et la tenue de séminaires ciblés sur les besoins des gestionnaires et praticiens.

Le rôle du mentorat culturel

Le mentorat est un accompagnement bénévole d’une personne en évolution par une personne qui a des acquis à transmettre. Le mentor agit de façon désintéressée dans le seul but d’aider la personne mentorée à devenir plus compétente (au sens de la maîtrise professionnelle), plus rapidement, avec moins de risques et à moindres coûts, pour elle et pour son organisme.

À l’échelle sociale, le mentorat favorise l’intégration de la relève, contribue à briser l’isolement des gestionnaires et à renforcer les liens intergénérationnels en privilégiant le transfert des expertises et le maintien de la vitalité des organismes.

Plusieurs études ont montré que le mentorat contribue à l’amélioration de la qualité de la gestion, augmente le taux de succès des nouveaux organismes et leur permet de s’adapter efficacement en cas de crises ou de changements rapides. Le mentorat repose sur des valeurs qui ont fait leurs preuves : le volontariat, la confidentialité, l’intégrité, l’honnêteté, la souplesse et la réciprocité dans l’engagement entre mentor et mentoré. Un résumé des principes éthiques et du code de conduite permettra aux personnes retenues d’élaborer une entente de mentorat.

Comment savoir si le mentorat culturel répond à mes besoins

Le mentorat ne vise pas d’abord un transfert du savoir-faire, mais surtout du savoir-être.

Plusieurs programmes ont été conçus au cours des ans pour répondre aux besoins des gestionnaires. Certains de ces programmes visent un transfert de la connaissance (comme les programmes universitaires), l’acquisition du savoir-faire (comme Leadership pour le changement, la consolidation de la gouvernance (par les Bénévoles d’affaires) ou la mise à l’épreuve de ses apprentissages (par un Projet Arts et Culture du Carrefour jeunesse emploi Montréal Centre-ville et du Carrefour jeunesse-emploi Centre-Sud/Plateau Mont-Royal/Mile-End); d’autres initiatives répondent aux besoins de réseautage (comme les Lundis pluriels ou les Vieux snoreaux, p’tits nouveaux de Culture Montréal) ou de développement professionnel personnalisé (par la présence d’un coach). En cliquant sur les liens suggérés, les gestionnaires pourront choisir leur meilleur outil de développement professionnel.

Une autre façon d’identifier ses besoins est de prendre connaissance des expertises disponibles ou d'écouter les témoignages des mentors et des mentorés de la première phase du programme de Mentorat culturel.

Comment seront retenus les mentors et mentorés

André Courchesne de la Chaire de gestion des arts Carmelle et Rémi-Marcoux est responsable de la gestion du programme. Il est appuyé dans le choix des mentors et mentorés par un comité consultatif formé de madame Louise Poulin (ArtExpert.ca), madame Francine d’Entremont (gestionnaire en arts), monsieur Michel G. Desjardins et madame Véronique Marino (Institut National de l’Image et du Son).

Les dates d’inscription sont les 1er mai et 1er octobre. Tous les requérants seront contactés dans un délai de six semaines suivant la date d’inscription pour leur transmettre le résultat de leur demande. À titre exceptionnel (crises et changements majeurs), des demandes pourront être retenues en dehors des dates d’inscription.

Pour plus d’information, contactez André Courchesne au 514-340-6000, poste 2116.